La-condensation-de-fenetres-montrealQu’est-ce que la condensation sur les fenêtres 

Lorsque la température de surface de la vitre ou du cadre est plus petite que celle de l’aire humide l’entourant, un phénomène physique qui s’appelle la condensation se forme. Quand l’air entre en contact avec les surfaces froides des fenêtres, la vapeur d’eau dans l’air se transforme en eau liquide. La plupart du temps, la condensation se produit sur les bords du vitrage simplement parce que c’est l’endroit où l’air froid est le plus susceptible de s’infiltrer. Ce phénomène a plusieurs effets négatifs dont la réduction de l’éclairage naturel qui entre par la fenêtre et cela nuit à la visibilité, mais il peut aussi causer des tâches, de la moisissure et de l’écaillage de la peinture sur les surfaces se trouvant à proximité de la fenêtre.

Les techniques de prévention 

Il existe plusieurs techniques différentes pour accroître la résistance à la condensation des fenêtres :

  • Du Low-E pour avoir une faible émission. C’est une couche métallique pratiquement invisible qui permet de réduire les transferts de chaleur. Dans d’autres mots, elle empêche la chaleur de pénétrer durant l’été et sortir durant l’hiver.
  • Du gaz Argon, un gaz inerte injecté entre les deux vitres. Celui-ci est plus lourd que l’air et il est moins conducteur. 
  • L’intercalaire, le cadre qui sépare les deux vitres. Il permet de réduire la condensation au bas des fenêtres et d’éviter d’avoir du froid extrême le long de la vitre. 
  • Le PVC, qui est non conducteur ce qui veut dire qu’il produit moins de condensation. 

Les fenêtres qui sont le moins susceptibles de laisser la formation de condensation sont celles à haut rendement énergétique. Par contre, leur résistance à la condensation dépend du niveau d’humidité à l’intérieur.

Installation-de-la-nouvelles-fenêtresOmbrage 

Durant les journées ensoleillées d’hiver, vous pouvez garder les rideaux ouverts et laisser pénétrer le plus de chaleur possible pendant les périodes froides.

La circulation de l’air autour de la surface d’une fenêtre ne doit pas être empêchée par les accessoires de fenêtre intérieurs tels que les rideaux, les stores et les cantonnières puisque n’importe quelle restriction de la circulation d’air augmentera la condensation sur la fenêtre.

Bouches de chaleur et appareils de chauffage 

Les fenêtres qui possèdent une source de chaleur en dessous d’elles sont moins susceptibles d’accumuler de la condensation que les autres parce que la perte de chaleur est davantage grande par les fenêtres que par les murs adjacents même si les fenêtres ont un rendement énergétique haut. Cela s’explique par le fait que lorsque le système de chauffage fonctionne, la température de l’air devient plus élevée à proximité des fenêtres que dans le centre de la pièce et puis la résistance à la condensation augmente. Il faut toutefois s’assurer d’empêcher l’air chaud des bouches ou des plinthes de chauffage de se diriger directement sur la surface intérieure du vitrage.

Humidité dans votre maison – Fenêtres à Montréal par Factory Direct

Durant l’hiver, il est préférable de conserver une certaine humidité dans la maison pour un meilleur confort. Même si l’humidité intérieure est à un niveau raisonnable, les fenêtres, les portes, et les puits de lumière qui n’ont pas un bon rendement énergétique accumuleront souvent de la condensation ou ils se givreront. Cette condensation entraîne plusieurs effets négatifs : elle peut obscurcir la vue et former des moisissures sur les cadres et les châssis. Si vous avez un produit à bon rendement énergétique homologué ENERGY STAR®, l’humidité intérieure devra être plus élevée pour que la condensation se forme.

Si vous contrôlez bien l’humidité dans votre maison, votre niveau de confort ne va pas souffrir en baissant votre thermostat. Vous devrez aussi envisager d’installer un produit approprié ENERGY STAR® dans les salles de bains et les cuisines qui ont habituellement un niveau d’humidité plus élevé pour but de réduire ou éliminer la condensation des fenêtres.

Pour éviter les problèmes de condensation intérieure, veuillez vous référer au tableau suivant : 

Contrôle de l’humidité relative de l’air intérieur 

En augmentant la ventilation, vous pourrez diminuer l’excès d’humidité dans votre maison. Si les signes d’excès d’humidité surviennent qu’une ou deux fois durant l’hiver, vous alliez pouvoir le régler ou le réduire en ouvrant brièvement deux fenêtres opposées ou en mettant en marche un ventilateur d’évacuation d’air de cuisine ou de salle de bains. Par contre, si ces problèmes continuent dans la maison, envisagez d’installer un échangeur d’air. Essayez d’utiliser un système muni d’un dispositif de récupération de chaleur et qui contrôle l’humidité relative.

Conseils pour réduire l’humidité 

  • Lorsque vous cuisinez ou vous prenez un bain ou une douche, utilisez les ventilateurs d’évacuation d’air de cuisine et de salle de bains raccordés à l’extérieur . 
  • Les accessoires de fenêtre intérieurs tels que les rideaux, les stores et les cantonnières ne doivent pas nuire à la circulation de l’air autour de la surface d’une fenêtre. Toute restriction de la circulation d’air augmentera la condensation sur la fenêtre. 
  • En couvrant la terre battue d’une couche de polyéthylène de 0,15 mm (6 mil), vous pouvez réparer un vide sanitaire sous votre maison. Par contre, il se peut que vous deviez ventiler le vide sanitaire au cours de l’été.
  • Il est important de s’assurer que votre sous-sol est bien drainé et protégé contre l’excès de moisissure, et que les gouttières et la pente du terrain entourant la maison drainent l’eau de pluie en s’éloignant de la maison. 
  • Entreposez le bois de chauffage à l’extérieur. 
  • Il existe des maisons hermétiques qui ont été construites sans système de ventilation mécanique ce qui veut dire que s’il y a un problème chronique d’humidité, envisager de faire installer un système ventilateur-récupérateur de chaleur (VRC).

Contactez-nous pour une estimation gratuite.